Utiliser correctement MON LOMBRICOMPOSTEUR – VERS L'AVENIR

Utiliser correctement MON LOMBRICOMPOSTEUR

 

 

Cycle

JE CHOISIS UN BON EMPLACEMENT

    Le lombricomposteur peut parfaitement être placé à l'intérieur de la maison. C'est même l'endroit idéal ! Il ne dégage pas d'odeur et la température restant assez constante, les vers se développeront de façon optimale. Il trouvera donc sa place dans une buanderie, une cage d'escalier, un couloir ou même dans le salon. Il peut également être placé à l'extérieur (balcon, véranda), selon l’espace disponible. Dans tous les cas, il faudra vérifier que les conditions restent appropriées au développement des vers.

    Température : entre 15°C et 25°C

    En s’éloignant de cette fourchette, l’activité des lombrics ralentira et leur population pourra décliner. Lorsque le temps le permet, le lombricomposteur peut être laissé à l’extérieur, mais il est important de ne pas l’exposer directement au soleil.De plus, une pluie abondante risquerait de noyer les vers si le lombricomposteur n’est pas abrité.À l’arrivée des nuits froides, le lombricomposteur doit être gardé à l’intérieur.

    Aération

    Puisque le processus de décomposition requiert un bon apport d’oxygène, on doit s’assurer qu’il y ait une circulation d’air autour du vermicomposteur et qu’un échange d’air se fasse entre l’intérieur et l’extérieur de ce dernier.

     

    JE CRÉE UNE LITIÈRE ET JE RAJOUTE MES VERS

    Pour que les vers accomplissent efficacement leur travail, il est nécessaire de leur aménager un milieu de vie adéquat : la litière.

    Elle permet de :  bien retenir l’humidité, favoriser une bonne aération et apporter une matière riche en carbone (pour équilibrer avec les déchets riches en azote)

    Au démarrage :

    Je place une couche de 20-25 cm de litière au fond du bac. J’ajoute de l’eau à la matière sèche. La litière doit être humide mais elle ne doit pas dégoutter. À mesure que le processus de lombricompostage se déroule, les déchets organiques ajoutés au lombricomposteur procurent généralement toute l’humidité requise. Je place mes vers dans la litière humide et je leur accorde une période d’adaptation de quelques jours avant de commencer à les alimenter. 

    Au fil du temps :

    J’ajoute régulièrement de la litière, qui permet l’absorption des odeurs et de l’humidité. Elle fournit une source de carbone pour équilibrer la décomposition et rend la nourriture inaccessible aux mouches à fruits.

     

    J’APPORTE LES DÉCHETS APPROPRIÉS AUX VERS

    • Je laisse mes vers s’acclimater quelques jours avant de les alimenter.
    • J’ajoute mes déchets organiques dans la litière et je recouvre d'un peu de litière.
    • Lors d'utilisation de plusieurs bacs superposés, attendre que le bac inférieur soit rempli et ajouter un bac supplémentaire en couvrant toujours d'un peu de litière.

     

    JE RÉCOLTE ET J’UTILISE MON LOMBRICOMPOST

    Plus qu’un simple engrais, le lombricompost est un des amendements les plus riches qui soient pour le jardinage.

    Récolte au bout de trois à six mois : Le lombricompost obtenu est une matière granuleuse brun foncé, un mélange de déjections de vers et de matière organique partiellement décomposée. Plus le processus de décomposition est avancé, plus le lombricompost est riche.

     

     

    JE RÉCOLTE ET J’UTILISE MON LOMBRITHÉ

    Un liquide, aussi appelé "lombrithé", se forme lors de la décomposition des déchets. En effet, l'activité des vers et des bactéries libère l'eau contenue dans les déchets organiques. Cette eau filtre à travers le lombricompost déjà produit et se charge en éléments fertilisants pour devenir un engrais liquide.

    Pour les systèmes avec robinet, simplement ouvrir légèrement celui-ci et récolter le précieux lombrithé. Pour les systèmes avec un bac récolteur, transvider dans un pot occasionnellement.  

    French